NOUVEL ALBUM – ÉPRIS PAR COEUR –
DISPO SUR TOUTES LES PLATEFORMES

Découvrir

Passage RADIO  

 

Tout Nouveau tout FIP : Le HASARD DE L’AIGUILLAGE

FIP JAZZ : Le HASARD DE L’AIGUILLAGE

RADIO Coteaux : DÉLIVRANCE

JAZZ ACT’ (agora FM) : Épris par Cœur

RADIO TRANSPARENCE (Foix et Ariège) : Épris par Cœur

Radio Libertaire : DÉLIVRANCE

Jazz in Blue (RIG FM) :  «Épris par Cœur »  Album Coup de Cœur, (Gros plan + Interview)

Les Cats se rebiffent (Côte Sud FM) : Le HASARD DE L’AIGUILLAGE

Jazzitude (Fréquence K) : La Fugue, L’Épopée

radio Campus LILLE : radio Campus LILLE

Chroniques

Nouvelle Vague

Le pianiste Laurent Damont fait partie de cette génération de musicien qui goûte autant le jazz que la musique classique ou contemporaine et qui n’entendent pas faire de sectarisme. Sur ce nouveau CD, pour mieux brouiller les pistes, pas de contrebasse mais un violoncelle, celui de Guillaume Latil et des percussions en guise de batterie. La clarinette ou le soprano de Maxime Berton traverse aussi les genres. Les tempos sont lents, la musique très évocatrice. Dans
“”Promenade rue Buffon”, le plus beau morceau de l’album, on avance tranquillement sur un rythme léger, une frappe discrète sur les tambours marque les pas, le saxophone incite à regarder en l’air pour voir un petit bout de ciel, le piano nous guide avec ses trilles au long du chemin… Le calme, la douceur et la volupté qu’évoquait le poète.

Jacques Lerognon

Notes de Jazz

C’est un autre très beau moment musical auquel nous convie le pianiste Laurent Damont avec « Épris par cœur » (lb records / Inouïe distribution). Après avoir « voyagé » du côté de la pop music et même du hip hop, du rap avec Gaël Faye et de bien d’autres univers, le pianiste Laurent Damont a choisi pour son deuxième enregistrement (le premier « Inside » était épris de groove et de funk) de former un quartet à la composition originale. Autour du pianiste et compositeur se trouve le violoncelliste Guillaume Latil, le saxophoniste soprano Maxime Berton (qui joue également de la clarinette basse) et la percussionniste et chanteuse Natascha Rogers. Toute la musique de Laurent Damont est d’une grande délicatesse, d’une intense beauté et d’un équilibre parfait. Si l’on attend beaucoup, là aussi, d’une réelle ambition, il n’y a aucune raison de ne pas pénétrer dès l’introduction (« Délivrance ») jusqu’à la clôture (« Rêve
oublié ») dans cet univers à la fois chaleureux et chatoyant, toujours discret, peut-être trop rarement audacieux à dire vrai, mais si rempli de générosité, car à chaque instant, il rempli ses
promesses.

Musicologie.org

Épris par cœur (LD records 2019) est l’oeuvre d’un quartet mené par le pianiste et compositeurLaurent Damont. Après un opus plutôt funky, Inside, il trouve ici l’esprit d’une musique de chambre libre et improvisée, avec une instrumentation plutôt insolite, le violoncelle de Guillaume Latil, le sax soprano ou la clarinette basse de Maxime Berton, les percussions, et la voix de Natascha Rogers secondée par Axel Truet quand elle chante sur Rêve oublié qui clôt l’album. Le premier thème, Délivrance, donne l’ambiance, d’abord par une intro de piano presque classique, puis l’apparition jazz et énergique de l’ensemble au son diapré. Le Hasard de aiguillage commence par un long dialogue piano violoncelle bientôt pulsé par les percussions. Et la suite prolonge cette belle ballade entre mélodies bien balancées et
improvisations sereines. Mais ne vous y fiez pas.

Les chroniques de Hi-Ko

Le pianiste aux multiples facettes Laurent Damont nous présentera le 04 Octobre prochain via son propre label LD Records, le vibrant Épris par Cœur, second opus qu’il a réalisé en quartet, entouré de Guillaume Latil au violoncelle, Maxime Berton au saxophone soprano/clarinette basse et de Natascha Rogers aux percussions/chant. Si son précédent Inside, paru en 2013, dégageait les tendances groove, funk et soul de son jazz singulier, ce nouveau projet affiche clairement une coloration inédite, arborant des mélodies plus pop (Charlotte) et une influence classique omniprésente ( Délivrance, Promenade Rue Buffon). Laurent renoue ainsi avec son apprentissage du piano classique au milieu des années 2000 auprès de Pascal Némirovski de la Royal Academy of Music de Londres. On appréciera par ailleurs les douces sonorités arabo-andalouses de l’envoûtant Guadalquivir, une composition taillée sur mesure pour le violoncelliste qui y brille avec et sans son archet…

                         Nous suivre sur Instagram